Yassin Mohamed: « La Botola? Bien sur que cela pourrait m’intéresser. »

 

La rédaction de Soccer212 a échangé avec Yassin  Mohamed, latéral gauche formé au RC Lens et aujourd’hui libre de tout contrat suite à la non affiliation de Vicenza en championnat officiel. 

 

Salamou’Aleiykoum Yassin. Tout d’abord peux-tu te présenter à nos lecteurs et nous décrire ton parcours jusqu’à cet été?

Salam , je m’appelle Yassine Mohamed. Je suis franco-marocain. Mes parents sont originaires de Mellila. J’ai 22 ans, je suis un latéral gauche formé au RC Lens. Je suis passé par la Belgique à Mouscron puis Zulte Waregem. J’ai ensuite signé en Espagne à Cordoba. Par la suite, je suis revenu en Belgique à Tournai et l’année dernière en Andorre. Enfin, j’avais signé cet été en Italie à Vicenza.

 

Pourquoi est-ce qu’avec le RC Lens cela n’a pas abouti sur un contrat pro?

C’était purement sportif. Ils avaient d’autres joueurs au poste sur qui ils comptaient. J’en garde une très belle expérience, c’est mon club formateur et je lui en serais toujours reconnaissant.

 

Cet été tu rejoins donc Vicenza en Italie en compagnie d’une dizaine d’autres joueurs pour un projet ambitieux avec notamment Djibril Cissé et Gilardino en tête d’affiche. Au final, cela s’est avéré être une tromperie générale de Brice Desjardins, un investisseur Français qui a repris le club. Comment s’est fait le contact de base?

La rencontre s’est fait via un agent qui m’a contacté car le club cherchait un latéral gauche. Je suis donc parti là-bas en essai et cela s’est bien passé. J’ai donc signé un pré-contrat.

 

Le club qui n’était inscrit dans aucune ligue a dû libérer la plupart des joueurs. Comment as-tu appris et vécu la chose?

Comme chaque joueur qui a signé dont Djibril Cissé, nous attendions de savoir si le club allait être affilié en Serie C ou Serie D. On vivait tous dans un hôtel, on s’entraînait tous les jours, on jouait des matchs amicaux et on attendait d’être affilié à la fédération pour pouvoir démarrer le championnat. Cela a duré 3 ou 4 mois. Au final, il y a eu une réunion mi-octobre qui devait déterminer si nous étions affiliés ou pas et dans quelle division mais nous n’avons pas pu l’être. Donc, le fameux président Brice Desjardins est venu nous annoncer la nouvelle et dans les deux jours on a tous dû rentrer chez nous.

 

 Envisages-tu un recours juridique?

J’y ai pensé mais je pense que c’est plus une perte de temps et d’argent qu’autre chose donc j’y ai vite renoncé.

 

Aujourd’hui, où en-tu dans ta carrière?

Aujourd’hui, le mercato hivernal avance à grands pas donc je suis à la recherche d’un nouveau projet et je suis rentré en France auprès de ma famille.

 

Comment te décrirais-tu en tant que joueur?  

Je dirais que je suis un latéral gauche moderne qui aime bien prendre son couloir avec une bonne capacité à faire les allers-retours et avec un bon pied gauche.

 

Quel est ton  rapport avec le Maroc et la sélection?

J’ai eu à plusieurs reprises contact avec la DTN que ce soit en Belgique avec Noureddine Mokri ou Espagne avec Rabie Takassa qui disait me suivre. C’est mon rapport avec cette EN que je suis régulièrement.

 

Un challenge en Botola pourrait t’intéresser? 

Bien sur que cela pourrait m’intéresser . En tant que Marocain l’adaptation serait facile. De plus, la Botola est un championnat qui a énormément évolué ces dernières années. Beaucoup de joueurs finissent en Europe ou dans le Golfe et deviennent internationaux donc ça serait très intéressant de rejoindre la Botola.

 

Vous aimerez aussi...

Leave a Reply

error: Ce contenu est protégé !
%d blogueurs aiment cette page :