Lions de l’Atlas: Prendre son mal en patience, le credo de Vahid Halilodzic.

vahid lions de l'atlas

Vahid, nouveau chef des Lions de l’Atlas.

Déjà quatre matchs depuis l’intronisation de Vahid Halilhodzic (1 victoire, deux nuls et une défaite) et déjà beaucoup de questions, beaucoup de doutes, de craintes autour de la sélection, plus encore après deux derniers matchs très poussifs. Normal ? Oui et non quand nous connaissons l’exigence du public marocain mais aussi le chantier qui attendait coach Vahid dans la tanière.

 

Si le bosniaque a mit un réel coup de pied dans la fourmilière en bousculant toute la hiérarchie établie, il aussi été contraint de s’appuyer sur de nouveaux cadres suite au départ à la retraite de Benatia, El Ahmadi, Boussoufa qui tenaient la sélection à bout de bras.

Points communs des quatre matchs disputés sous l’ère Vahid : un manque criant d’animation sur le plan offensif, en témoigne le peu de buts marqués par les avants-centre et les milieux qui font le travail des buteurs (doublé d’Amrabat face au Gabon). Autre point à relever, la discipline sur le plan défensif avec cinq buts encaissés face à des équipes à priori à portée du Maroc telles que le Burkina Faso, Le Niger, La Libye et Le Gabon.

De nouveaux joueurs et d’anciennes connaissances de la sélection ont pu faire apparition lors de ces différentes rencontres comme Taarabt, Messaoudi ou Amallah entre autres.  Vahid est encore en « mode laboratoire » et teste encore de nombreux joueurs (30-40 joueurs), laissant la porte ouverte à tous les marocains de la planète football, qu’ils soient du Golfe, d’Europe et bien évidemment d’Afrique. Ceci étant, cela n’a pas empêché un petit couac provoqué par l’entraîneur natif de Jablanica aux sujets des joueurs locaux qu’il a jugé en dessous physiquement, tactiquement allant jusqu’à dire qu’ils pratiquent un autre sport par rapport à des joueurs du calibre de Hakimi. Ces déclarations ne sont pas bien passées auprès de ces derniers qui s’en sont plaints à leur séléectionneur H. Ammouta (sélectionneur des locaux) et ont demandé des explications sur ces propos.

De nouvelles têtes sont attendues également lors des futurs rassemblements tels que Nabil Touaizi (Man City), Mounir Chouiar (Dijon FCO), Yassine Benrahou (Girondins de Bordeaux) qui pourront apporter un nouveau souffle également à cette sélection.

De très importantes échéances arrivent au mois de novembre avec deux matchs qualificatifs à la CAN2021 face à la Mauritanie (à Rabat le 15/11) et au Burundi (à l’extérieur, le 19/11) qui permettront de tirer les premiers enseignements de ces deux premiers rassemblements mais surtout de pouvoir situer réellement le niveau actuel de la sélection à l’échelle continentale.

 

Vahid appelle à la patience et la patience conduit au salut, la précipitation court au malheur. Wait and see…

 

S.S

Vous aimerez aussi...

Leave a Reply

error: Ce contenu est protégé !
%d blogueurs aiment cette page :